THÉOLOGIE ET LUMIÈRES, JONATHAN EDWARDS PAR ROY CARPENTER

Paradoxalement ignoré du grand public, Jonathan Edwards a créé les solides fondements théologiques qui animent aujourd’hui une grande partie des nombreux mouvements dits « évangéliques ». En équilibre entre l’héritage intellectuel des Lumières et une pratique religieuse revivaliste, il fonde les bases d’une théologie moderne qui dénonce l’égoïsme et la quête individuelle du confort et de la richesse.

N’hésitant pas à mettre en cause l’autorité, même quand elle lui est favorable, Edwards privilégie la justice et l’expérience du peuple, des Noirs, des femmes, des Indiens, des enfants.

Comme sa théologie, l’héritage d’Edwards est en tension ; considéré aujourd’hui comme le plus grand théologien américain, sans doute le plus important du monde occidental au XVIIIème siècle: dans les universités d’élite, on admire la Lumière et le philosophe, tandis que le prédicateur de l’enfer vit toujours dans l’esprit des orateurs populistes des Églises évangéliques modernes.

Roy Carpenter est docteur en cultures et civilisations des pays anglophones et professeur agrégé à la Faculté de Droit de l’Université Jean Moulin Lyon 3.

Le préfacier, Louis Schweitzer est professeur d’éthique et de spiritualité à la Faculté Libre de Théologie Evangélique de Vaux-sur-Seine.

===========

Paradoxically ignored by the public, Jonathan Edwards created solid theological foundations that now enliven a large part of many movements called "evangelical." In balance between the intellectual heritage of the Enlightenment and a revivalist religious practice, he founded a foundation for a modern theology, which denounces selfishness and individual quest for comfort and wealth.

Not hesitating to question authority, even when it is favorable, Edwards favors justice and the experience of the people, blacks, women, Indians, children.

As his theology, the heritance of Edwards is in tension; considered today as the greatest American theologian, without doubt the most important of the Western world in the eighteenth century: in elite universities, admiring the Enlightment and the philosopher, while the preacher of hell still live in the spirit of populist orators of modern evangelical churches.

 

Roy Carpenter is a doctor of cultures and civilizations in English-speaking countries and associate professor at the Faculty of Law of the University Jean Moulin Lyon 3.

 

The preface, Louis Schweitzer professor of ethics and spirituality at the Faculty of Theology Evangelical Free Vaux-sur-Seine

(Draft translation, Adriaan Neele)